Numéro de licence d’entrepreneur de spectacle : L-R 2020-002251 et L-R 2020-002506

Billets de nunge-olivier

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 13

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 13

 

 

Le 29 juillet 1980 c'est le drame !

Stephan Reggiani, après un premier divorce, un remariage raté, une carrière en suspens, se suicide dans la maison familiale de Mougins.

La mort d’un enfant est sans aucun doute l’une des épreuves les plus difficiles à traverser pour les êtres humains que nous sommes.

Ce drame réveille d’anciennes blessures chez Serge.

Il encaisse ce nouveau choc violent comme un automate.

Il est détruit de l’intérieur, il ne montre rien et se sentira toujours coupable, tentant par deux fois d’en finir lui aussi.

Il plonge dans une profonde dépression.

Mais comment va-t-il pouvoir s’en sortir ?

C'est ce que vous allez découvrir dans la treizième émission sur les « 7 vies de Serge Reggiani »
 

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 12

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 12

 


 

En 1972 Serge REGGIANI a 50 ans et voilà que le hasard lui fait revoir Noëlle ADAM.
 
Il avait déjà failli la rencontrer… en 1957.
 
À cette époque elle était danseuse dans un spectacle qui s’appelait  « le rendez-vous manqué ».
 
Ça ne s’invente pas !
 
Elle était magnifique, il en est tombé amoureux ce soir-là.
 
Mais plutôt que d’aller la voir dans sa loge comme lui proposaient ses amis, Jean Cocteau et Jean Marais qui l’accompagnaient, il a eu peur, il est parti se saouler !
 
Et voilà que quinze ans après, deuxième rencontre avec Noëlle dans un café …

C'est ce que nous vous racontons dans ce 
douzième épisode 
sur les « 7 vies de Serge Reggiani »


 

.

 

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 7

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 7

 

 

Au milieu des années 50, Serge Reggiani fréquentait « La fontaine aux quatre saisons » un cabaret poétique ou il va rencontrer une la comédienne Annie NOËL qu’il épouse en 1957.

A cette époque il endosse plus de 400 fois l'uniforme nazi d’un officier hitlérien en jouant le personnage de Frantz Von Gerlach dans « les séquestrés d’Altona » de Jean-Paul SARTRE.

C’est un rôle qui lui demandera un engagement total.

Alors, après cet épisode théâtral plutôt éprouvant Serge et Annie décident de se mettre au calme dans une maison des Alpes maritimes avec vue sur la baie de Mandelieu.

Là, Serge se ressource, jardine, cuisine, et fait ses fameuses pâtes au pistou.

C'est l'objet de la septième émission sur les « 7 vies de Serge Reggiani »

Olivier NUNGE

Voici un petit bijou « Bonne figure » de Stephan Reggiani

Voici un petit bijou « Bonne figure » de Stephan Reggiani

Stephan est le premier fils que Serge a eu avec sa première femme Jeanine DARCEY

avec laquelle il a divorcé en 1955.   

Stephan a  donc peu vu son père pendant sa petite enfance.

Après une solide formation musicale et une maitrise de plusieurs instruments

il  sort son premier album en 1967 en tant qu’auteur compositeur.

Serge  disait « Je suis un père qui n’aide pas ses enfants:

Stephan a voulu faire ce métier,qu'il se débrouille ! »

Mais en 1970, Serge REGGIANI va passer outre ses principes de neutralité.

Il met un titre de son fils parmi les 12 nouvelles chansons de son quatrième album.

Le problème c’est qu’au moment où Stéphan démarre véritablement sa carrière de chanteur

son père explose avec des titres comme le petit garçon, les loups…

 Découvrez le premier titre que Serge Reggiani chante de son fils Stephan auteur/compositeur de talent :

https://www.youtube.com/watch?v=9ykExNBwIVE

 

Serge Reggiani dans "Les Justes " d'Albert CAMUS

Serge Reggiani dans "Les Justes " d'Albert CAMUS

 

En 1949  Serge Reggiani reprend le chemin du  théâtre avec « Les justes » d’Albert  CAMUS.il dira  « c’est sur les planches non sur un plateau que j’aime le plus pratiqué mon art ».

Il va interpréter  Kaliayev, un  jeune terroriste qui va lancer un  bombe dans le but d'assassiner le grand-duc Serge, qui gouverne la ville en despote, afin de lutter contre la tyrannie.

Ses principaux partenaires étaient Maria Casarès et Michel Bouquet excusez -moi du peu !

L’auteur ,Albert Camus ,le félicitera pour son interprétation.

Mais aurait-il pu imaginer en écrivant  cette pièce en 1949, qu’ il nous plongerait dans l'actualité du monde d'aujourd'hui.

Le meurtre peut-il être légitimé pour défendre une cause, aussi "juste" soit-elle ? Là est la question.

Quel plaisir d’entendre la voix de Serge Reggiani donnant la réplique à Maria Casarès dans « les justes ». 

https://www.youtube.com/watch?v=GIlMaM9QH64

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 5

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 5

 

 

Le 10 mai 1940, l'Allemagne envahit la France et c’est la débâcle...

Les habitants des villes se réfugient temporairement dans leur famille  ou chez des connaissances, des amis

d'autres s'enfuient dans les régions du Sud.

Serge REGGIANI cherchera à fuir vers l’Espagne.

Finalement il remonte à Paris et cherche du boulot pour survivre.

Il trouve des petits rôles, et en 1941 il joue dans « Le Loup-Garou de Vitrac » puis dans Britannicus auprès de jean Marais avec lequel il sympathise…

Découvrez ce passage de sa vie dans cette émission

À bientôt pour la suite des émissions

Bien à vous.

Olivier NUNGE  

Lire la suite

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 4

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 4

 

 

Dans cette quatrième émission nous allons découvrir sa troisième vie.

EN 1935, Serge à 14 ans.

Voilà que ses professeurs viennent voir ses parents
  pour leur dire qu’il est inutile que leur fils continue l’école.

Ils leur conseillent de le diriger vers un apprentissage.

C’est vrai que Serge ne fichait rien à l’école et passait son temps à lire plutôt qu’à écouter les cours !

Puisqu’il doit faire un apprentissage...

Pourquoi pas la coiffure ?

Il baigne dans ce milieu depuis sa naissance.

Finalement un salon de coiffure, c’est une sorte de théâtre vivant où se joue une représentation… permanente !

Alors, c’est décidé, il fera comme son père : il sera coiffeur !

Découvrez sa quatrième vie: celle d'apprenti coiffeur en écoutant cette émission

À bientôt pour la suite des émissions et découvrir ses cinq autres vies…

Bien à vous.

Olivier NUNGE

Lire la suite

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 3

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 3

 

 

Voici pour vous la troisième émission sur les « 7 vies de Serge Reggiani » dans laquelle nous continuons à explorer sa deuxième vie.

Heureusement, il n’est pas resté longtemps à Yvetot. Direction Paris !

Ses parents ouvrent un salon de coiffure… Faubourg Saint-Denis.

Ah! le faubourg Saint Denis !

Les gens du quartier ?

C’était aussi les maquereaux et les putains.

Les putains, ça le fascinait :

des femmes qui s’exposent pour vendre leurs charmes…

C’était magique !

C’était aussi le temps des copains , l’adolescence.

Serge dira que c’est un des épisodes les plus heureux de sa vie.

Pour écouter cet épisode cliquez ici

À bientôt pour la suite des émissions et découvrir ses cinq autres vies…

Bien à vous.

Olivier NUNGE

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 2

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 2

 

 

Voici pour vous la deuxième émission sur les « 7 vies de Serge Reggiani » dans laquelle nous abordons sa deuxième vie.

Le jeune Serge doit quitter l’Italie pour la France à l’âge de 8 ans pour devenir un émigrant dans les années 1930, confronté à la xénophobie.

Il arrive en Normandie, où il vit avec ses parents dans une chambre d’hôtel.

Ferrucio, son père n’a pu trouver qu’un petit boulot dans une laiterie d’Yvetot et sa mère n’a plus d’emploi.

Inscrit à l’école communale, la rentrée se passe plutôt mal : il est le sale étranger, le macaroni…

On se moque de son accent.

Mais il finira par maitriser le français mieux que la plupart des enfants de son âge.

A découvrir dans cet épisode

A bientôt pour la suite des émissions et découvrir ses six autres vies…

Bien à vous.

Olivier NUNGE

Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 1

 

Flash info A tout bout de chant
 

 

Voici pour vous la première d'une série de 15 émissions

sur les « 7 vies de Serge Reggiani »

 


 
Les 7 vies de Serge Reggiani - émission 1
 

Dans cette émission nous abordons la première vie de Serge Reggiani, celle de son enfance italienne

« pieds nus au soleil, parmi les chèvres et les abeilles ».
 
Serge REGGIANI est né le 2 mai 1922, à Reggio d’Émilie dans une  des régions les plus riches de l’Italie, mais à une époque de crise économique et sociale avec la montée du fascisme.
 
Il venait d’un milieu plutôt modeste avec des parents tous les deux coiffeurs.
 
Et on peut dire qu’à cette époque la vie n’était pas facile pour les ouvriers, les artisans ou les paysans.

Nous vous racontons ça plus en détail dans cette émission
 


A bientot pour la suite des émissions et pour découvrir ses six autres vies…


Bien à vous.


Olivier NUNGE